La nature idéalisée_Les petits poètes de 5E

19 Juin

Le modèle antique :

L’hiver

Les branches des arbres se balançaient au dessus de moi. Elles laissaient tomber une poudre fine, froide et cristallisée sur ma tête. Chioné m’emmène dans son domaine glacé où souffle le vent du nord. Sous son manteau blanc la nature reste figée. En apercevant les empreintes laissées par une biche, je ne me sens plus seul. Ce cadre gelé m’émerveille par sa beauté, par son silence, par son étendue. La neige craque sous mes pas, face à ce silence. L’hiver ne fait que commencer!

Robin COULOMBE

                                    Dokkaebi

Le bleu du ciel se reflétait dans les eaux cristallines des îles tropicales de la Corée. Le soleil éclairait le rouge des temples bouddhistes. Dokkaebi, esprits de la nature coréennes, survolaient la falaise en laissant sur leur passage des fleurs de cerisiers et des pétales de roses…

Lucas BACONNAIS

 

Nature paisible

Nous sommes au printemps, le vent souffle, la terre est sèche. Le soleil, parfois caché par les nuages, brille de mille feu. De temps en temps le chant des oiseaux vient réveiller la nature et ses petits habitants. Dans les arbres poussent souvent quelques fruits. Il y a aussi des buissons, des fleurs, des coquelicots, des marguerites…

Soudain Nymphe et Gaïa se réveillent. Elles se sentent bien dans la nature et ressentent de la joie, de la détente, de la sérénité et encore pleins d’autres sentiments de paix .

Margaux Ruhlmann

Qu’est ce qu’on est bien sur notre plage.

Bienheureux jeune homme, ici à bronzer sur la plage,

A bronzer sur le sable. Plein de joie et de tranquillité.

Tu écoutes le son des vagues au bord d’une cascade,

Les pieds dans l’eau, les cheveux au vent.

L’air est si pur qu’on la mangerait si on le pouvait,

Assis sur un transat.

 

Enzo Morice

Une nature personnifiée:

 

Le soleil

 

Le soleil tombe
Il me dit : "Au revoir"
Du jaune taché au orange
Beau soleil, êtes-vous furieux ?
Magnifique soleil éternel
Vous me comblez de bonheur !

Gaspard Lamy

Toi mon soleil frappant

Tu m’apportes tant de bonheur

Toi qui est si géant

Pour être au plus près de mon coeur

Toi qui est si rond

Tu seras toujours là pour moi

Toi qui ressemble à un ballon

Je te garde près de moi

Loyola Hoellard

La belle pluie

Toi la belle pluie si douce et si fraîche,

Toi qui as des cheveux aussi dorés que l’or le plus pur

Toi qui as des mains aussi douces que de la laine

Toi qui est magnifique

 

Je t’aime et n’aime que toi

Tu as comblé le vide qui régnait en moi

Ma pluie nuageuse,

Tout ce qui compte est que nous nous aimions pour toujours

 

Maxence MICHEL

 
La mer

 

Toi, la mer, je suis heureux de venir te voir, été comme hiver.

Tu me fais peur avec ton immensité.

Tu es si jolie quand le soleil te borde.

Tu nous accueilles tout autant que nous sommes :

Les humains et les animaux de mer.

Tu es belle avec ta jolie couleur bleue.

Grâce à toi, il ne me suffit que d’un seul bateau

Pour rejoindre un autre pays;

J’ai tant hâte de revenir te voir cet été

Pour me rafraîchir dans ton immensité.

 

Théo Bégot

 

 

 

Fleurs des champs

 

Fleurs des champs, vous qui m’écoutez

Et qui point ne me jugez

Avec le souffle du vent vous me parlez

Et tendrement vous me bercez

Jusqu’aux lendemains ensoleillés

Rousseau Gabin

 

La lune

La lune, si belle, si rayonnante,

Qui m’éclaire et m’apaise

La lune,

Toi qui perces le noir intense de la nuit

Accompagnée des milliers d’étoiles

Toi qui m’apportes la paix et la sérénité

A moi

Et à tous les êtres vivants sur cette terre

La lune.

Lucas Baconnais

 

Vent d’ouest

Vent d’ouest, pourquoi me réveilles-tu ?

Vent d’ouest, restes-tu toujours devant ma porte ?

Vent d’ouest, protège-moi de la pluie,

Va rejoindre ta famille et tes amis,

Et emmène-moi sur ton dos.

 

Julian Pivault

 Le vent

Le vent prend l’air et l’amour des arbres pour nous les donner.

Le vent nous réchauffe et nous refroidit souvent.

Le vent parle tout seul ou avec nous de temps en temps.

Le vent est en colère et nous en fait part souvent.

Le vent est lui aussi très triste ces derniers temps.

Enzo Morice

 

L’hiver est là

Elles sont déjà loin

Les chaudes et longues journées

Des jours d’été

L’automne est le témoin

Les arbres sont nus

Les feuilles sont tombées

Les oiseaux envolés

L’hiver est revenu

Thomas Dassonville

Le chant de la nature :

 

Le chant de oiseaux

 

Vos chants mélodieux,

Ouvrent mes oreilles.

Les maîtres du bruit de la forêt

Personne ne vous effraie

Mais…

 

Quand le vent arrive,

La tempête est là.

Vos cris ne retentissent plus

Et les insectes se taisent.

La tempête arrive

Et les oiseaux disparaissent.

 

Maëlle Daligault

Publié par Marie ALLAIN