HOLY GAMES

8 Juin


olympic-rings

L’’été 2024 sera marqué par les Jeux Olympiques de Paris.
Mais au collège, les Holy Games  ont déjà commencé !
holy-games

Chaque lundi et mardi midi des élèves se retrouvent en salle pastorale pour 11 séances d’entraînement intensif. 20 minutes pour discuter d’une vertu :

Joie, Persévérance, Confiance, Humilité, Prudence, Force,

Justice, Tempérance, Excellence, Amitié et Sacrifice.

Pour chaque thème il y a un modèle de saint à suivre et de grand champion olympique qui évoquent la vertu du jour . Pour le premier thème la Joie nous avons commencé avec saint Philippe Néri surnommé « l’Apôtre de la joie » et Teddy Riner qui dit : « J’étais très attentif à la joie et au bonheur partagé ». Puis les jeunes doivent décider ce qu’ils veulent vivre aujourd’hui dans la joie et s’y astreindre . Nous commençons donc un marathon spirituel. Comme Jean-Paul II disait : « Rendons grâce à Dieu pour le don du sport dans lequel l’homme exerce le corps, l’intelligence, la volonté en reconnaissant dans ces capacités tout autant de dons de son Créateur. »

Les JO en bref …

L’histoire des Jeux remonte à l’Antiquité et prend ses racines en Grèce il y a environ 3000 ans. Des concours sportifs organisés à Olympie avaient lieu tous les quatre ans et ont pris le nom de Jeux Olympiques. La période de quatre années séparant les éditions de ces Jeux Antiques était nommée Olympiade et servait à l’époque de système de datation: le temps ne se comptait pas en années, mais en Olympiades.

 En 1894, Pierre de Coubertin lance son projet de rénovation des Jeux Olympiques et fonde le CIO : Comité International Olympique. En 1896 a lieu la célébration d’ouverture des premiers Jeux de l’ère moderne, à Athènes. L’’instauration des Jeux olympiques d’hiver date de 1924 à Chamonix.
 Le père Henri Didon, dominicain atypique aux idées novatrices croyait à l’éducation par le sport. Moins connu que Pierre de Coubertin dont il était l’ami, c’est lui qui est à l’origine de la devise olympique :« Plus vite, plus haut, plus fort – ensemble ».
 Les anneaux olympiques au nombre de cinq sont imbriqués et colorés en bleu, jaune, noir, vert et rouge sur un fond blanc. Ce symbole est créé à l’origine en 1913 par Coubertin. Les anneaux représentent les cinq continents : Europe, Asie, Afrique, Amérique et Océanie unis par l’Olympisme.
La flamme olympique est l’un des symboles forts des Jeux olympiques. Elle s’inspire de la coutume des jeux grecs de l’Antiquité, où le feu sacré brûlait en hommage aux dieux. Aujourd’hui, la flamme représente la paix, l’amitié et l’unité entre les peuples.
Valeurs olympiques : amitié, respect, excellence.
Valeurs paralympiques : détermination, égalité, inspiration et courage.


olympic-rings

Holy Games : La joie

LA PERSEVERANCE

« Celui qui aura persévéré jusqu’à la fin, celui-là sera sauvé » (Mt 10,22)

perseveranceCe lundi, avec les Holy Games nous avons abordé le thème de la persévérance. Savoir se relever après un échec, après une défaite. Continuer toujours, et savoir que chaque pas est une victoire. C’est ainsi que l’on grandit et qu’on atteint son objectif.
Nous avons parlé de Saint Sébastien, saint patron des athlètes qui par sa vie chargée de supplice manifesta une grande résistance à la souffrance physique et morale.
Nous avons parlé d’un grand champion : En 2015 la saison d’Usain Bolt (Athlète jamaïcain, 8 titres olympiques entre 2008 et 2016) est rythmée par de nombreuses blessures, mais il a confié sur twitter sa confiance dans le Seigneur en citant ce passage de la bible :« Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort je ne crains aucun mal car tu es avec moi ».Le sprinteur n’ a jamais abandonné et par la foi, il a continué à travailler jusqu’à la victoire. Il écrivait sur instagram : « Mes amis, même s’ils vous disent que toutes les chances sont contre vous, n’abandonnez jamais. Battez vous et continuez à croire dans les capacités que Dieu vous donne ».
Enfin nous avons été très touchés par la volonté incroyable de Gabriela Andersen-Schiess lors de la fin du premier marathon féminin olympique de l’histoire.

LA CONFIANCE

« Ne crains rien, car je suis avec toi;
Ne promène pas des regards inquiets, car je suis ton Dieu;
Je te fortifie, je viens à ton secours,
Je te soutiens de ma droite triomphante. »
(Esaïe 41)

confianceLa confiance se mérite, elle est réciproque mais surtout elle n’a pas de prix. Quand on dit que l’homme a été crée à l’image de Dieu cela veut dire que Dieu fait confiance à l’Homme et que l’Homme est fait pour faire confiance à Dieu en retour.
Ce thème a porté en exemple la Sainte Vierge Marie (sainte patronne des cycliste!) qui a dit OUI à l’ange lorsqu’il lui a annoncé qu’elle deviendrai la mère de Jésus. Elle a fait confiance au Seigneur et devient ainsi un modèle de confiance pour nous.
Puis ,nous avons découvert les vies de Marie-Amélie Le Fur, athlète handisport, 8 fois médaillées d’or et présidente du comité paralympique et sportif français et Stef Reid également médaillée olympique. Des vies extraordinaires, une grâce dans la souffrance, une résilience et une confiance incroyable en la vie.

olympic-rings

Publié par Pauline DE PARSEVAL